Projet Transrisk²

TRANSRISKS² (Risque d’inondations en France, en Allemagne et en Suisse)

IDENTIFICATION

Financeur

Agence Nationale pour la Recherche Franco-Allemande

Date de démarrage

2014 (3 ans)

Membres impliqués

Mohamed Ali Bchir
Anne Rozan
Carine Heitz (Responsable de l'axe 2)

DESCRIPTIF DU PROJET

Le projet TRANSRISK² s’inscrit dans le prolongement du programme DFG/ANR TRANSRISK « Analyse interdisciplinaire et transfrontalière de l’histoire des risques d’inondation dans l’espace du Rhin-Supérieur » (ANR-07-FRAL-025), achevé avec succès en 2011. La coopération étroite entre les partenaires a permis la création, pour le sud du Rhin Supérieur, d’une base de données transnationale des inondations historiques sur 300 ans. De plus, on a pu définir et classifier les types d’inondations et les situations météorologiques conditionnant leur occurrence. A partir d’études de cas à l’échelle locale côté allemand et français, l’évolution du risque d’inondation a été analysée et cartographiée, notamment à travers le rôle des changements dans l’occupation des sols. Ces résultats ont apporté des connaissances nouvelles et une meilleure évaluation des inondations historiques, présentées et discutées avec les administrations compétentes, particulièrement parce qu’elles s’inscrivent dans les objectifs de la Directive européenne sur la gestion des inondations.

Ce lien avec les différentes phases de cette Directive d’ici à 2015 est une clé du nouveau projet de recherche TRANSRISK². Ses objectifs visent à un triple élargissement, temporel, spatial, et thématique. En effet, il s’agira d’enrichir la base de données transnationale en remontant jusqu’au XVème siècle, en s’étendant aux territoires limitrophes, en incluant de nouveaux risques hydroclimatiques : sécheresses, basses eaux, coulées boueuses. De même, seront intégrés les changements dans l’occupation des sols à l’échelle régionale et, particulièrement, les transformations du cours des rivières, important facteur de contextualisation des inondations historiques.

Après les résultats prometteurs obtenus dans le cadre de TRANSRISK, une attention particulière sera portée dans le nouveau projet TRANSRISK² à la perception et à l’acceptation des risques (notamment à travers la communication et l’information), à la vulnérabilité et à la résilience, comme contribution à une gestion des risques d’inondations complète, intégrative et, surtout, partagée de part et d’autre de la frontière. Pour ce territoire franco –allemand, l’objectif est donc d’une compréhension holistique, systémique de la gestion des risques d’inondations en analysant les différences et évolutions spatiales et temporelles des perceptions, des décisions politiques, des choix techniques et d’aménagement, le rôle des discours publics autour du risque, dans le cadre tendu du réchauffement climatique et du changement global.

Tout spécialement, il s’agira, à travers une modélisation historico-progressive, de transposer dans la situation actuelle les inondations extrêmes observées depuis le XVème. Cette démarche vise notamment à évaluer les catastrophes historiques de récurrence plus que centennale, ce qui s’inscrit pleinement dans les objectifs de la directive européenne.

La réalisation de ces objectifs passe forcément par le renforcement du travail interdisciplinaire, et la collaboration avec d’autres disciplines scientifiques, aptes à proposer de nouvelles approches et méthodes. Mais le projet TRANSRISK² s’inscrit également dans une logique appliquée. Il s’agit de favoriser une re-territorialisation et une culture du risque, à travers une collaboration avec les administrations compétentes et une implication des autres acteurs des scènes locales du risque, (Sociétés d’histoire, élus, écoles, entreprises).
 

Mots-clés:
Risque d’inondation, Approche historique des risques, Perception des risques.

The Transrisk project is to be considered as the development of the DFG/ANR Transrisk program «Analyse interdisciplinaire et transfrontalière de l’histoire des risques d’inondation dans l’espace du Rhin-Supérieur » (ANR-07-FRAL-025 which has been successfully concluded in 2011. This strong partnership made it possible to create, for the southern part of the Upper Rhine, a transnational data base of historical floods for the last three hundred years. In addition, it was possible to define et classify the types of floods and the climatic context in which they took place. With case studies on a local scale in both countries, the evolution of the flood risk has been analysed and translated into maps, especially through the part played by land occupation. The results increased our knowledge and afforded a better assessment of historical floods: the conclusions have been presented and discussed with the relevant management services, especially because these services are included in the recommendations of the European Order on flood management.

The link between the different stages of this Order till 2015 is a key for the new Transrisk research program. The aims are a triple widening of the analysis, in chronology, space and subject. The first aim is to enrich the data base by studying the XVth century and the neighbouring lands and by including other hydro climatic risks, as droughts, low waters, mud flows. In the same way, the new land occupations will be studied on a regional scale and, particularly, the transformations of the waterways, which are an important factor of the historical floods.

After the promising results of the first Transrisk program, the main focus point of the new Transrisk will be first to study the perception and acceptance of the risks (in particular through communication and information), secondly to analyse vulnerability and resilience, the aim of the research being to contribute to a complete and integrated management of the flood risk on both sides of the border. For this Franco-German territory, the project aims to afford a complete and coherent system of understanding of flood risk management by analysing the spatial and temporal differences and evolutions of the risk perception, the political decisions, the technical and land planning choices, the part played by public statements about risks in the current difficult context of global warming.

A special attention will be given to transposing the extreme flood events since the XVth century on the existing situation. This thought process aims at evaluating the historically recurrent dramatic event more than the centennial events, which is in complete concordance with the European Order.

In order to reach these objectives, the interdisciplinary study must be reinforced and the collaboration with other scientific disciplines which are able to offer new ways of thinking and new tools. But the Transrisk project is also an applied science project: it aims at the development of a territorially-rooted risk culture, through cooperation with the competent administrations and an integration of other actors of risk management on a local scale (History Societies, representatives, schools, enterprises).

key words:

Floods risk, History of risks, risk perception.