Projet Aquadep

AQUADEP

IDENTIFICATION

Financeur

Ministère de l’écologie et Cnrs – programme Eaux et Territoires

Date de démarrage

2009-2012

Partenaires

Eddy Renaud et Aurore Large, UR Irstea REQE (Réseau, Epuration et Qualité des Eaux)

Denis Salles et Aurélie Roussary, UMR CNRS Université Toulouse Le Mirail CERTOP (Centre d’Etude et de Recherche Travail Organisation Pouvoir) puis UR Irstea ADER (Aménités et Dynamiques des Espaces Ruraux)

Guillem Canneva et Sophie Richard, UMR Irstea AgroParisTech G-EAU (Gestion de l’Eau Acteurs et Usages)

Stéphane Ghiotti, UMR CNRS Université Montpellier 1 ARTDev (Acteurs, Ressources et Territoires dans le Développement)

Membres impliqués

Rémi Barbier - Scientifique et coordinateur
Caty Werey - Scientifique
Kevin Caillaud - Scientifique

Site internet du projet

DESCRIPTIF DU PROJET

L’objectif du projet AQUADEP était de caractériser, accompagner, évaluer les recompositions de la gestion de l’eau destinée à la consommation humaine (eau DCH), en entrant par l’échelon départemental et par le rôle joué par les Conseils Généraux. Ces derniers s’étaient en effet progressivement affirmés comme des acteurs clefs de la gestion de l’eau, au point de revendiquer d’en être les chefs de file.

A la suite d’une phase exploratoire, trois enquêtes nationales ont d’abord été conduites.
La première a consisté dans la constitution d’une base de données « eaux et territoires » dont l’exploitation a permis d’identifier cinq ensembles homogènes de départements.
La seconde enquête met l’accent sur l’organisation des services d’eau et identifie, à partir des données statistiques disponibles, trois grandes configurations d’intercommunalité.
La troisième, une enquête par questionnaire, a été conduite auprès de l’ensemble des Conseils Généraux métropolitains sur leur politique de l’eau DCH.

En croisant les résultats de ces enquêtes, nous avons sélectionné six départements présentant a priori des configurations variées (Aube, Cantal, Ille-et-Vilaine, Manche, Rhône, Deux-Sèvres). Nous avons retracé l’histoire contemporaine de l’organisation et de la gouvernance de l’eau DCH dans chacun d’eux. Pour mettre en perspective la situation française, nous avons en outre étudié la situation en Italie et au Danemark, deux pays qui, comme la France, présentent historiquement un fort émiettement de la gestion de l’eau DCH. Dans trois départements (Rhône, Cantal, Manche) enfin, nous avons procédé à une analyse plus approfondie du système d’information développé pour conduire la politique de l’eau DCH. Des préconisations techniques et méthodologiques visant à améliorer l’adéquation des systèmes d’information aux objectifs de l’action publique ont été proposées aux partenaires.

Mots-clés:
gouvernance, eau potable, action publique.

The general objective of the Aquadep project is to characterise, assist and evaluate re-compositions in the management of water intended for human consumption (drinking water).

Three national surveys were performed following an initial exploratory phase. The first of these surveys consisted in collecting and analysing departmental data relating to drinking water; the second identified large inter-municipal configurations; the third was a questionnaire survey of the drinking water policy of General Councils of metropolitan departments.

We then selected six departments in order to conduct in-depth surveys and, moreover, carried out two international surveys in Italy and Denmark, both countries whose histories, like France, are marked by fragmented drinking water management systems. Lastly, in three departments we carried out an in-depth analysis of the information system and indicators dedicated to drinking water.

key words:

governance, drinking water, multi-level.